Pourquoi ne dis-tu pas
Qui tu es? Quel est ton nom?
Maintenant un an que nous cohabitons,
Que tu connais les moindres recoins
De mes veines, de mon sang.

Et pourtant tu t’installes
Sans te soucier de moi…

Je ressens ton passage,
Je vois ton ombre peu sage,
Mais toujours sans un mot
Tu fais naître mes maux.

Es-tu fille d’un instant?
Ma compagne à jamais?
Tu sais tout de ma vie,
Conte-moi donc la tienne.

Si longue notre route doit être,
Dis-moi au moins comment
Composer avec toi l’oeuvre d’une existence
Funambule, maladroite
Où l’incertitude règne
Dans l’agora du monde,
Mais également en moi.

Je sais que mon corps change,
Je perçois tes humeurs,
Mais dis-moi tout au moins
Comment te contenter.

Passagère silencieuse aux mille bruits sans mots,
Dis-moi juste ton nom, mon hôte vespérale
– Tous te cherchent, nul ne sait
Ce qui fait ton essence.

Qui es-tu? Que veux-tu?
Qu’attends-tu donc de moi?
Je t’ai offert mon sang,
Donne-moi juste ton nom…

W.P.

Publicités